close

Expositions

En 2015, le Centre culturel suisse fête ses 30 ans !

À l'occasion des 30 ans du Centre culturel suisse, nous avons imaginé un projet entièrement consacré à la performance, médium aux multiples définitions et aux confins de plusieurs disciplines. PerformanceProcess propose une approche subjective de la performance en Suisse de 1960 à 2015, à travers les œuvres de quarante-six artistes, compagnies ou groupes.

PerformanceProcess Paris, Centre culturel suisse 18.09-13.12.2015

Grauton (Karen Geyer)
Negociation of the ecliptic intersection (2010)

Sculptures cinétiques, techniques mixtes, dimensions variables

Manon
On Manon'74-77 (1977, 4'35'')

Diaporama vidéo réalisé à partir du livre original, production Centre culturel suisse pour PerformanceProcess (2015).
Le livre On Manon'74-77, qu’elle a réalisé elle-même, condense ses recherches avec des photographies, collages, notes, et donne une idée de la performance permanente qu'est sa vie durant ces années.

Manon
Selbstportrait in Gold (2012, 189×126×3,5 cm)

Selbstportrait in Gold est une œuvre récente qui met à nouveau son corps en scène, mais cette fois dans une esthétique médicale magnifiée.

Manon
Manon Presents Man (1976)

Présenté dans le cadre du Focus Manon

Projection

Manon questionne radicalement la construction de l'identité de son propre corps et des stéréotypes sexuels, comme en atteste son fameux livre/manifeste On Manon 74–77. Ces éléments sont au coeur de Manon Presents Man, une performance au cours de laquelle sept hommes évoluent tel un tableau vivant dans la vitrine d'un magasin à Zurich. Inspiré par le quartier rouge d’Amsterdam, ce dispositif fait des hommes à leurs tours des objets de désir (habillés et mis en scène par l'artiste) mais tend surtout un miroir à Manon elle-même qui incarne la somme de ces fantasmes : le barbu en manteau de cuir (Steppenwolf), l'homme en uniforme (SS Bösch), le dandy (Dorian Gray de Castelberg), le travesti (Juicy Lucy), le garçon au t-shirt « Manomania » (The Great Blondino).

Neopost Foofwa
/Inutile : TV (2015)

Durant toute la durée de PerformanceProcess, ils transmettront, sur un écran dans l'exposition, via Internet des contributions liées à l'actualité et aux projets qu'ils développeront ailleurs sous l'intitulé du corpus général /Inutile.

Olivier Mosset & Cristina Da Silva
Run (Eternal Tour), (2009) et Run (Art Môtiers), (2011, 22'42'')

Vidéo couleur, son

En 2009, pour le festival Eternal Tour, Olivier Mosset propose d'organiser un « run » avec le club de bikers de La Chaux-de-Fonds, le King Kustom Bike. Cristina Da Silva, installée à l'arrière de la moto de l'artiste, filme le périple qui mène le groupe vers Neuchâtel en sillonnant le paysage bucolique jurassien.

Peter Fischli David Weiss
Skizze zu Der Lauf der Dinge (1985, 1'52'')

Vidéo couleur, sans son, courtesy galerie Eva Presenhuber, Zurich

Peter Fischli David Weiss
Making things go (1985–2006, 71'27'')

Vidéo couleur, son, courtesy galerie Eva Presenhuber, Zurich

Urs Lüthi & David Weiss & Willy Spiller
Sketches (1970)

Portfolio composé de 9 feuilles de 39.6 x 27.4 cm, 8 photographies et 1 texte de Jean-Christophe Ammann, édition Galerie Toni Gerber, Berne

Les Sketches sont une forme de souvenirs de jeux. Ils comportent une dimension consciente et réfléchie qui leur confère une poésie qui repose sur la spontanéité de l’action et le plaisir du jeu de la part des participants. Urs Lüthi et David Weiss s’amusent à prendre des postures, photographiés par Willy Spiller.

Heidi Bucher
Bodyshells (1972, vidéo couleur, son, 2'33'')

Sur une plage à Los Angeles, une étrange danse de quatre sculptures molles, qui bougent et changent de formes. Ces « figures », qui peuvent évoquer des animaux marins, des fusées miniatures ou des légumes géants, sont réalisées en caoutchouc-mousse et mise en mouvement par l'artiste et sa famille.

Miriam Cahn
Das Wilde Leben (weibliche waffen, wurfgesschosse, waffemfälschungen), (05.10.1986, 9'48'')

Courtesy l'artiste et galerie Jocelyn Wolff, Paris
Un geste énergique, répété, filmé. Un bloc de pate à modeler est ainsi assoupli et devient sculpture. L'énergie qui se dégage de ce procédé peut être rapprochée de celle du geste de sa main quand elle réalise des dessins au fusain.

Miriam Cahn
schreiender säugling + körperteile (2014, diaporama vidéo, 5'03'')

Courtesy l'artiste et galerie Jocelyn Wolff, Paris
Montage à partir de photographies de sculptures en pâte à modeler qu'elle manipule. Des parties de son corps interagissent avec des fragments de corps sculptés, créant une narration image par image.

Luciano Castelli
Big Birds (1980, photographie n/b, 41x60 cm)
Luciano Castelli
The Bitch and her Dog (1981, vidéo, 12'21'')

La vidéo The Bitch and her Dog est issue d’une performance réalisée à Lyon, d'une gare à un centre commercial, dans le cadre du 3e Symposium d’Art-Performance. L'artiste Salomé, déguisé et déambulant sur ses chaussures à plateformes, traine en laisse Castelli, dans le rôle du chien.

Luciano Castelli
Geil Tiere Concert Dschungel Berlin (Photozeitung), (1981-1982, 46x63 cm)

La page de journal et les photographies de Geile Tiere se réfèrent à un des concerts berlinois du groupe composé de Luciano Castelli, Salomé et Luise Walther.

Luciano Castelli
Opéra par hasard (1983, montage de photographies n/b, 41 x 60 cm)

Le montage de photographies Opéra par hasard documente un projet scénique des artistes/musiciens Salomé, Rainer Fetting et Luciano Castelli, qui a été présenté au CAPC à Bordeaux, au Centre Pompidou et au Palace à Paris.

Massimo Furlan
Foot (2002–2007, photographies)

Foot est documenté par des photographies issues de la série des performances autour du football et de la mémoire, et par Numéro 10, performance où il rejoue, seul, aux Parc des Princes, le rôle de Michel Platini dans la fameuse demi-finale France-Allemagne à Séville lors de la coupe du monde de 1982.

Massimo Furlan
Superman (2005–2006, photographies)

Les photographies Superman sont issues de la série des performances autour de la figure du super héros.

Massimo Furlan
International Airport (2002, vidéo, 36'20'')

International Airport, se compose de deux vidéos réalisées à partir de la performance au cours de laquelle il a couru, de nuit, toute la longueur de la piste de l'aéroport de Genève Cointrin, vers un envol rêvé.

Eric Hattan

Le retournement d'emballages, filmé, est une action qu'il pratique régulièrement, au cours de ses voyages. Pour PerformanceProcess, ces trois vidéos sont accompagnées des emballages retournés.

Eric Hattan
Unplugged (Paris), (1998, 2'01'')
Eric Hattan
Unplugged (Reisesykepose), (2007, 1'34'')
Thomas Hirschhorn
Fifty-Fifty à Belleville (1992, 11')

Dans ces deux vidéos, il offre des éléments de son travail. Dans la rue d'une part, il distribue des feuilles où ses collages n'occupent qu'une moitié de la surface, l'autre étant libre pour le passant. Dans l'atelier d'autre part, il extrait un à un des éléments d'un tas d'œuvres devant la caméra, proposant ainsi une « exposition » éphémère sans mur.

Thomas Hirschhorn
Invisible Merci Man (1996, 4'02'')
San Keller
Werkhof (2015, néon couleur, 100×38×5 cm)

Le signe en néon Werkhof (qui signifie lieu de travail, atelier…) est une œuvre en soi, mais aussi une annonce pour sa performance Je suis vos hommes.

Heinrich Lüber
Almost everything in life almost didn't happen (2015, 6'19'')

Production Brigit Rufe
Vidéo de compilation de performances spécialement réalisée pour PerformanceProcess.

Urs Lüthi
Performance Duomo Milano (1969)

5 photographies, 44×63 cm chaque
Présentation des photographies de sa première performance Performance Duomo Milano (1969), où il prend plusieurs rôles extrêmement banals dans la foule.

Urs Lüthi
Sketches (1970)

9 feuilles, 39,8×27,3 cm chaque, édition Galerie Toni Gerber, Berne (1970)
Présentation du portfolio Sketches, 1970, série de postures en duo avec David Weiss mises en scène avec humour et photographiées par Willy Spiller.

Urs Lüthi
Photographies de performances

Impression pigmentaire
Présenté dans le cadre du Focus Urs Lüthi (de gauche à droite)

Bologna Performance (1975)
Opening Performance Diagramma, Milan (1972)
Napoli Performance (1975)
Mille Rose rosse, Milan (1974)
Performance Firenze, the lonely Saxophone (1974)
L'artiste est dans la Cave, Genève (1974)
This is About You, Rome (1973)

Christian Marclay
COMPILATION DE VIDÉOS ET DE CAPTATIONS DE PERFORMANCES (DURÉE TOTALE 25'39'')

Record Players, 1984
Les Sortilèges – In Bann des Zaubers (extrait), Marshal Theater, Munich, 1996
One Hundred Turntable Orchestra (extrait), Tokyo Panasonic Hall, 1991
Berlin Mix (extrait), Strassenbahndepot, Berlin, 1993
Smash Hits, The Kitchen, New York, 1991
Ghost (I don't live today), The Kitchen, New York, 1985
Dead Stories (extrait), The Performing Garage, New York, 1986
Fast Music, extrait de Commercial Eruptions, film de Yoshiko Chuma, 1982

Christian Marclay
Ephemera (2009)

Présenté dans le cadre du Focus Christian Marclay
Interprété par le pianiste Jacques Demierre.
Ephemera est le résultat de l’accumulation, après de longues années, de notations éclectiques et musicales, glanées çà et là dans diverses publicités, illustrations, menus, etc. Ces éphéméras ont été assemblés, puis photographiés et reproduits en une suite de 28 folios. À partir de cet ensemble de motifs imprimés, Christian Marclay a créé une partition musicale du même nom, destinée à être jouée par des musiciens professionnels.

Christian Marclay
Shuffle (2007)

Présenté dans le cadre du Focus Christian Marclay
Interprété par la harpiste Hélène Breschand.
Shuffle est un livre qui prend la forme d'un paquet géant de jeu de cartes, sur chaque carte est reproduite une photographie différente. A la fois boîte Fluxus, composition aléatoire de John Cage ou jeu de contruction de Charles et Ray Eames, les cartes proposent une expérience visuelle mais sont également destinées à être jouées telle une partition. L'ensemble comprend également des explications et instructions de la part de l'artiste.

Dieter Meier
Akrobatik I - VII (1977, 25'45'')

Dans la série des films expérimentaux Akrobatik, il tente des postures improbables, souvent avec un complice.

Dieter Meier
Photographies de performances

Présenté dans le cadre du Focus Dieter Meier

Pink (1969) tirages n/b sur papier
5 Days (1969) tirages n/b sur papier 
Gang-Bestatigung (1970) tirages n/b sur papier 
This man will not shoot (1971) tirages n/b sur papier 
Datum I / II (1972) tirages n/b sur papier
Gehen (1979) tirages n/b sur papier

Tony Morgan

Remerciements à Christine Serdaly Morgan
Sélection de vidéos et de photographies centrées sur la mise en scène de son propre corps. Munich People et Peoples Presence se réfèrent à des performances où l'artiste, debout, fait face à chaque spectateur, l'un après l’autre. Herman: Spot, Smear, Squeeze, Applause présente une suite d’actions où Tony Morgan/Herman joue avec la lentille de la camera, donc avec la surface de l'écran.

Tony Morgan
Munich People (Aktionraum Munich), (1969, 20')

Film transféré sur vidéo, collection FMAC, Genève

Tony Morgan
Peoples Presence (Munich, 21.02.1970)

Photographies extraites du livre-objet, 19 pages, 24×32 cm, 2 pages dactylographiées, 2 photographies n/b 23,3×16 cm, 32 photographies n/b 24×18,3 cm, collection TMStudio, Genève

Tony Morgan
Lash (1973, 6'54'')

Video, collection FMAC, Genève

Tony Morgan
Herman: Spot, Smear, Squeeze, Applause (1973, 18'16'')

Video, collection FMAC, Genève

Tony Morgan
Volcano (1973, vidéo, 2'13'')

Collection FMAC, Genève

Tony Morgan
Herman live (1976)

Photographie, 140,6×101,6cm, collection FCAC, Genève, n° inv. 02967 A-E

Gianni Motti
Cosmic Storm (2006, 30')

Vidéo, courtesy l'artiste et galerie Perrotin, Paris

Gianni Motti
The Big Illusion (1994-2014, vidéo, 60')

Présenté dans le cadre du Focus Gianni Motti

En 1995, Gianni Motti rencontre Mister RG, un célèbre magicien. Il devient son assistant et apprend très rapidement toutes les ficelles du métier au grand étonnement de son professeur qui peu à peu lui livre ses tours les plus secrets. Ces six vidéos montrent le duo en exercice : l’artiste se fait découper en rondelles, transpercer par une herse, flamber la tête, disloquer le corps jusqu’à flotter dans les airs, sans aucun effort.

Gianni Motti
First Step in Belgium (2010)

Présenté dans le cadre du Focus Gianni Motti

Sculpture en bronze

Gianni Motti n’avait jamais foulé le sol belge. Pour son exposition à Bruxelles en 2010, Motti ne verse pas dans la surenchère : chez D+T PROJECT il expose une seule dalle marquée de l’empreinte de son premier pas en Belgique, sobrement intitulée First Step in Belgium, les galeristes l’ayant attendu à l’aéroport avec un bac de ciment pour immortaliser l’évènement.

Guillaume Pilet
Lettre à Messieurs les architectes (2015)

Tirage Lambda, verre acrylique, 90×60 cm

Peter Regli
RH 202, Crash Composition (Zurich, 01.06.2003)

Avec Ensemble für Neue Musik Zurich, Centre d’art contemporain Genève (11.07.2003) et Centre culturel suisse Paris, 05.12.2003

Peter Regli
RH 205, 8 Ship Sirens (Zurich, 01.04.2004)

Avec Ensemble für Neue Musik Zurich, Centre d’art contemporain Genève (11.07.2003)

Peter Regli
RH 212, Ship Concert (25e Theater Spektakel Zurich, 12.08.2004)

Avec Ensemble für Neue Musik Zurich

Peter Regli
RH 225, Among Others 5 (Künstlerhaus Dortmund, 27.05.2004)
Peter Regli
RH 226, (Kunstmuseum Berne, 27.08.2004, vidéo couleur, son, 10'21'')
La Ribot
Walk the Chair (2010)

Installation mobile et aléatoire composée de 50 chaises en bois pyrogravées.
Sur chaque chaise, le début de la citation est marqué par un anneau métallique.
Son installation Walk the Chair est présente dans toute l'exposition. Les chaises sont utilisées librement par les visiteurs. Un dépliant regroupe les citations pyrogravées sur les chaises, avec la mention des auteurs.

La Ribot
Another Pa Amb Tomàquet (2002, 12')

Vidéo où la caméra, qu'elle tient à la main, fait « corps » avec son mouvement et son corps.

Anne Rochat
Messaline (2012, 11'27'')

Aargauer Kunsthaus Aarau, vidéo, réalisation Malika Pellicioli

Anne Rochat
Hélichryse (2013, 10'15'')

Institut suisse de Rome (ISR), avec la participation de Mabel Perugini, vidéo, captation Anne-Sylvie Henchoz

Darren Roshier
Tentative d'entrer dans l'histoire de la performance suisse (2015)

Boîte en bois peinte et résidus de performance (40×60×32 cm)

Christoph Rütimann
Il contrabandiere (1996)

12 photographies + une carte, 32,5×22,5 cm chaque, courtesy l'artiste et Edizioni Periferia, Lucerne

Christoph Rütimann
Hängen am Museum I (1994, 11'20'')

Vidéo

Christoph Rütimann
Hängen am Museum II (2002, 13'57'')

Vidéo

Katja Schenker
Sauvée (2006)

Sculpture, tissu, fil / crayon, et dessins, crayon de couleur, acrylique sur papier, sculpture diamètre 55 cm, dessins 59,5×84 cm et 42×59,5 cm

Roman Signer
Zündschnur (1998, 5'03'')

Vidéo, réalisation Aleksandra Signer

Roman Signer
Boule bleue (2015)

Tube et boule en acier, fil, timer

Roman Signer
Vers la flamme — Ein Konzert mit Störung (2014, vidéo, 8'40'')

Présenté dans le cadre du Focus Roman Signer

Un lac, un piano, un radeau constituent le décor dans lequel apparaît le jeune pianiste islandais Víkingur Ólafsson pour interpréter Vers la flamme, joyau mystique du compositeur Alexandre Scriabine.

Daniel Spoerri
Der Koffer – Tous les Nouveaux Réalistes dans une valise (1961)

Répétition de l'action avant sa présentation publique à la galerie Haro Lauhus, Cologne, 11-18.06.1961, tirages  pour l'exposition courtesy BN, Cabinet des Estampes, Berne

Daniel Spoerri
29 Variations on a meal. A Three Day Exhibition by Daniel Spoerri, Allan Stone Gallery, 19-22.03.1964

Exemplaire standard et exemplaire adressé à André Thomkins, travaillé par Daniel Spoerri
Carton d'invitation, tirage offset, 15,2×17,5 cm
Collection BN, Cabinet des Estampes, Berne

Daniel Spoerri
Variations on a meal (1964)

Assemblage d'objets sur panneau de bois, 54,5×64,5×16,5 cm, courtesy galerie GP & N Vallois, Paris

Gregory Stauffer
Verbmemove (2013, 32'48'')

Verbmemove est un hommage à Richard Serra qui, en 1967, avait établi une liste de verbes liés à ses actions. Le chorégraphe et danseur Gregory Stauffer propose une interprétation de ces verbes.

Jean Tinguely
La Vittoria (Milan, 1970, 8')

Vidéo, caméra Bernard Luginbühl

Aldo Walker
Esquisses de performances

Photocopies n/b, 21×29.7cm chaque
SIK – ISEA, archives suisses de l’art, HNA 208.1.3.55-56-57-58-62-63-64
Remerciements à Roman Kurzmeyer
Anwesenheit – Abwesenheit (1971)
Identität (1971)
Dia Projektor… (1971)
Hier (1971)
Jetzt (1971)
Kopie (1971)
Absolute Stille (1971)

Les esquisses de projets de performances, dont il n’existe que des photocopies, ont été réalisées en 1971. Ces croquis qui mettent en avant la visualisation de l’action à faire rappellent qu’il a participé en 1970 à l’exposition Visualisierte Denkprozesse au Kunstmuseum de Lucerne.